Joueurs de scrabble ?!

Publié le 21 Avril 2014

Joueurs de scrabble ?!
Discussion ubuesque jeudi soir (17.04.2014) au conseil municipal de Gainneville.

A l'occasion des questions diverses, je suis intervenu afin d'obtenir des explications, et pourquoi pas, des justifications au refus qui m'a été opposé concernant ma demande de mise à disposition d'une salle municipale, cette demande visant à me permettre de réunir notre groupe politique afin de pouvoir travailler aux affaires de la commune.

En effet, le refus signé par le 1er adjoint (sans que celui-ci soit compétent et autorisé à le faire en tant que tel, considérant que son arrêté de délégation était ultérieur à sa réponse à mon courrier) n'est étayé par aucune motivation ou justification.

La réponse qui nous a été apportée donc jeudi soir mérite d'être ici rapportée : il n'est pas possible de nous mettre une salle à disposition parce que ma demande concernait un groupe politique, ce que nous ne sommes a priori pas !!?? et concernerait la préparation du mandat 2020 - 2026 parce qu'il était inscrit "le mandat à venir" dans ma demande (mauvaise foi, quand tu nous tiens).

Ayant recours à un objet impartial, je me suis saisi d'un dictionnaire et ai trouvé les définitions suivantes :

- groupe : rassemblement de personnes, ayant ou pas des affinités, [...]

- politique : (grec politikos, de polis, ville) qui a trait aux affaires publiques; participation à l'exercice du pouvoir, directement ou par un vote (citoyen).

En conséquence, considérant que nous sommes 4 élus (sans compter nos soutiens) et que nous "faisons de la politique" puisque nous intervenons dans la gestion des affaires communales, nous constituons donc ce que d'aucun nommerait un "groupe politique".

A tout le moins, nous n'avons pas le sentiment d'avoir été élu pour jouer au scrabble.

Et, n'en déplaise à certains élus de la majorité, nous ne constituons ni ne représentons un parti politique, qui lui est composé d'adhérents, professant la même doctrine politique.

L'objectif de notre groupe est d’œuvrer dans l'intérêt des gainnevillais, sans partisanisme, et sans porter la parole d'un parti politique, venant tous d'horizons divers à l'image des habitants de la Commune.

Donc, je me permets de balayer toute l’argumentation fallacieuse qui nous a été exposée jeudi soir afin de ne pas nous mettre à disposition une salle, et ne pas nous permettre d’œuvrer à la bonne gestion de la Commune. Mais nous continuerons à travailler à faire de Gainneville autre chose qu'une cité dortoir, et à nous opposer à la gestion de la municipalité actuelle, dont l'unique objectif, encore avoué lors de ce conseil municipal, est de "jouer à l'écureuil", de thésauriser, et donc de ne pas avoir d'ambition pour sa commune.

Peut être une note d'optimisme : après demande de mise à disposition ponctuelle d'une salle dans le but de nous réunir pour discuter des questions à l'ordre du jour des conseils municipaux à venir (du mandat actuel, entendons nous bien), une réponse favorable sur le principe nous a été faite oralement lors de ce conseil, par le maire. Nous serons donc vigilants à ce que cette proposition soit réellement mise en œuvre, et vous en tiendrons informés.

"Good night, and good luck" - Edward R. Murrow

Rédigé par Martial GALOPIN

Publié dans #conseils municipaux

Commenter cet article